Orientation professionnelle

by ca-va-ou-bien ©canva

 

Trois ans pour discuter et évaluer les choix qui s’offrent à l’élève en termes d’orientation professionnelle.

Il  incombe  à tout élève suisse de se forger une première approche du monde professionnel par le biais de stages d’observation avant de quitter l’école obligatoire ; puis, au cours de la dernière année, sont organisées des  visites de centres de formation ; il s’agit de se faire une opinion, réfléchir à un internat ou pas et enfin partir en stage d’intégration 2 ou 3 semaines. Les familles sont accompagnées tout au long de ce processus.

Le hors d’oeuvre quelque peu pimenté commence en octobre. Les classes vaudoises se rendent tout d’abord au salon des métiers après avoir longuement discuté des possibles, des choix, des envies, des représentations qui leur sont propres…. non, tu ne peux pas devenir une star, ce n’est pas un métier…. Notre tâche ne consiste pas  à briser tes rêves, non jamais, mais apprendre à faire la différence entre un hobby et un métier futur.

Le processus d’élaboration peut commencer.  Le plat de résistance dure longtemps, très longtemps, des mois … et ça pique jusqu’au digestif !

Pour préparer cette sortie, je me suis dit qu’un petit jeu d’ « orientation » serait plus dynamique.

Alors voilà l’idée:

Toutes les fiches d’orientation issues du site orientation.ch, site au design (conception) et à l’ergonomie peu lisible pour quiconque tente d’y naviguer, sont dans un classeur et classées dans un carnet Evernote.

@ca-va-ou-bien

@ca-va-ou-bien

Un carnet Evernote Orientation Professionnelle dont les notes pour chaque AFP (attestation fédérale professionnelle) sont épurées, calibrées est à la disposition des élèves et des familles. Chaque note correspond à un QR code créé sur Unitag, imprimé et plastifié.

@ca-va-ou-bien

@ca-va-ou-bien

Derrière ce Qr Code, l’élève peut trouver la fiche,  une vidéo sur le métier en question, et un quizz concocté sur Google doc.

A travers un travail de groupe en atelier et/ou au moment du plan de travail individualisé et personnalisé, ils scannent le Qr Code avec, par exemple, QRCoder ( app gratuite), effectuent le travail demandé et gèrent comme d’habitude leur timing en planifiant leurs tâches. Des feedbacks collectifs mais aussi individuels permettent de verbaliser leurs représentations nouvelles, leurs désirs, leurs questions.

On peut intégrer ce travail de recherche aux tâches numériques à domicile et reprendre par petit groupe  les réponses du quizz pour aller plus loin. Le partage entre pairs est ainsi source de découvertes de métiers insoupçonnés jusqu’alors. Qu’est-ce qu’un polybâtisseur? Quelles sont les tâches d’un AFP aide en soin et accompagnement? Quelles branches sont travaillées durant une formation de monteur frigoriste? ….

Le salon  des métiers ouvre ses portes fin novembre. Peut être vous y croiserai-je?